Le mai, Moscou, dans le jardin Alexandre, l tudiant en droit Piotr Kokorine s approche d une jeune fille assise sur un banc en compagnie de sa du gne Apr s avoir vant sa beaut et qu mand en vain un baiser, il sort un revolver, fait tourner le barillet, appuie le canon sur sa tempe, tire et s croule mort Ce fait divers intrigue le commissaire principal Grouchine qui confie l affaire un nouveau venu dans son service, le fonctionnaire de quatorzi me classe, Eraste P trovitch Fandorine De l enqu te pr liminaire et des interrogatoires qui vont suivre, Fandorine d couvre que la victime, d un nihilisme forcen , s est tu e la suite d un d fi avec Nikola Akhtyrtsev, un autre tudiant, qui l a provoqu la roulette russe Sans famille, Kokorine l gue par testament une grosse fortune la baronne Margaret Esther, une citoyenne britannique qui vient de cr er Moscou le premier esthernat , un tablissement qui recueille et l ve les petits orphelins Lors d une soir e priv e organis e chez l ancienne g rie de Kokorine, le policier retrouve Akhtyrtsev Il sympathise avec lui et recueille ses confidences mais lorsqu ils sortent dans la rue, un inconnu les poignarde en murmurant azazel Le premier volet de cette s rie se lit avec beaucoup de plaisir car Akounine utilise aussi bien les r f rences la litt rature russe que divers th mes du roman feuilleton rebondissements Fandorine, que l on retrouve dans Le Gambit turc, est un orphelin, oblig de travailler tr s jeune Il se r v le un limier subtil qui affronte le mal dans une lutte opini tre Claude Mespl de Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titreMoscou, maiPar un superbe apr s midi de printemps, les promeneurs du parc Alexandre sont t moins d un incident surprenant un jeune homme se pr cipite aux pieds d une demoiselle et lui demande abruptement de lui donner un baiser, mena ant de mettre fin ses jours en cas de refus Econduit par la belle, il sort un revolver de sa redingote et se br le la cervelle La police moscovite d couvre tr s vite qu il ne s agit l que du premier acte d une s rie de disparitions aussi sanglantes qu inexplicables Un jeune fonctionnaire d butant du nom d Eraste Fandorine est inopin ment mis sur l affaire