L int gration des Arm niens dans leurs patries d adoption, dans nombre de pays du Proche Orient, est pass e par plusieurs tapes, parfois douloureuses, dont la m moire tend s estomper Avant de devenir citoyens libanais ou syriens, ils ont v cu l exp rience de tout r fugi d racin , en qu te d un pays d accueil, o ils pourraient trouver l environnementpropice une reconstruction D immenses efforts ont t d ploy s par les instances arm niennes, ainsi que par des organisations caritatives internationales, pour r cup rer femmes et enfants dispers s dans tout le Proche Orient et les r habiliter de vastes programmes de construction de quartiers urbains ou d implantations rurales ont t men s par les agences pour les r fugi s de la Soci t des Nations, l administration mandataire fran aise et des organisations compatriotiques arm niennes, soutenues par l Union G n rale Arm nienne de Bienfaisance Ils ont permis l vacuation progressive des camps, aux conditions de vie catastrophiques, vers des habitats plus d cents Des refuges, des orphelinats, des coles, des glises ont t install s, parfois sous des tentes ou dans des baraques en bois, avant d tre difi s en dur La p riode de l entre deux guerres a t pour les r fugi s arm niens comme un vaste chantier, au sein duquel ils ont uvr la restauration de leur vie collective, se b tir un destin commun avec leurs pays d accueil Ce livre tente de faire revivre cette exp rience travers une douzaine d articles bas s sur des documents d archives in dits, illustr par une abondante documentation photographique