Les Dragon Ball, boules de cristal magiques, offrent celui qui les d tient la possibilit de r aliser tous ses voeux Bien s r la qu te que m ne Sangoku et ses amis pour les r unir n est pas sans obstacles tournois et combats rythment chaque tome de cette s rie culte pour les jeunes adolescents Sc narios et dialogues assez simples centr s sur la confrontation entre les diff rents protagonistes Les textes se r sument parfois aux cris des combattants mais le succ s de la s rie d passe largement cela, pour en faire un v ritable mythe aupr s de la jeune g n ration Nadia PicardCell, la cr ature venue du futur pour assimiler les cyborgs Cet C , crase nos h ros par son incroyable puissance Mais tout espoir n est pas encore totalement perdu, Goku part s entra ner dans la salle du temps dans le palais du Tr s Haut, pendant que V g ta, qui lui en sort, va affronter Cell Cette fois cela va trop loin Une nouvelle fois l auteur est dans la d mesure la plus totale, chaque combattant se d passe et devient beaucoup plus puissant que son adversaire en l espace de quelques instants, alors qu ils s taient pr par s pendant des mois dans l attente des cyborgs, nos h ros sont tout de m me d pass s, et maintenant qu ils sont au pied du mur ils trouvent un moyen de multiplier leur puissance de fa on consid rable en quelques heures Ce n est rien d autre que ridiculeEt malheureusement on commence s y faire, c est d sormais le nouveau visage de la s rie une surench re qui para t sans limitesC est donc au tour de V g ta de briller et de tenir le premier r le pendant un court instant sortant de la salle du temps, il crase litt ralement Cell, mais par exc s d orgueil, et gr ce la stupidit de Krilin, Cell obtient sa forme ultime et par la m me devient quasiment invincible, m me V g ta est d sormais d passIl est tout de m me dommage qu apr stomes, l auteur continue de plonger dans des clich s aussi navrants, la na vet de ses personnages est, ce stade, v ritablement aga ante passe encore pour V g ta, cela correspond sa personnalit , mais pour Krilin, on touche le fond de la stupiditIl ne faut pas lui enlever tout son m rite pour autant, il sait m nager son suspens et son d coupage de l action est toujours aussi haletantEnfin, m me si c tait pr visible, Gohan suit les traces de son p re et devient lui aussi un super guerrier malgr les quelques d ceptions des derniers volumes, cela reste un grand moment de la s rie, malheureusement noy au milieu de ces exc sCritique de manga news