Compositeur, chef d orchestre, p dagogue, musicologue et po te, Andr Souris a t d couvreur de musiques ignor es du pass et du pr sent et un agitateur de la vie musicale internationale Alors qu Andr Breton et les surr alistes fran ais ont toujours consid r la musique de mani re m prisante, le groupe Correspondance, apparu Bruxelles en novembre , et qui s est r clam de l esprit de surr alisme a vu dans la musique une puissance d action particuli re, thique plut t qu esth tique Apr s la guerre, Souris s est efforc d accorder la permanence de son attachement au surr alisme avec son engagement dans la d fense des musiques s rielle t post s rielle Il voyait dans Orph e le repr sentant mythique de la puissance de la musique telle que les surr alistes bruxellos l avaient envisag e Le complexe d Orph e dont il traite dans un de ses crits est celui dont il a souffert lui m me lorsqu il a voulu concilier ses objectifs majeurs de cr ation, partag s entre les pr occupations thiques et l innovation formelleIl a trouv alors un apaisement dans l tude et la valorisation des musiques d un pass lointain et particuli rement dans la r v lation des musiques de luth du XVIIe si cle